Associations

Cette page est dédiée à la présentation des différentes associations membres de l’Entente Patriotique de la Réunion.


ACORAM


L’ Association des officiers de réserve de la Marine Nationale est la plus importante des associations d’officiers de réserve de la Marine Nationale. C’est un réseau fort de 4000 adhérents, répartis en  43 sections régionales, qui partagent les mêmes valeurs, celles de la mer et celles de l’officier.

Les membres de l’ACORAM sont des ambassadeurs de la Marine Nationale et l’association contribue à la formation des officiers de réserve de cette Marine.
La section de La Réunion est présidée par le CV® Patrick BOUTEILLER depuis 2004. Elle est membre de l’Entente Patriotique de La Réunion depuis sa création.
Qui sont les Officiers de réserve de la Marine ? - des officiers ayant servi au titre de la conscription ;- des officiers ayant fait carrière ;

- des officiers des différents corps et spécialités de la Marine Nationale ;

- des officiers retournés à la vie civile après une période d’activité dans la Marine.

Quel est le rôle des officiers de réserve ?

-  compléter les effectifs de la Marine en apportant des compétences variées ;

- servir de relais d’opinion entre le monde de la mer et la population civile ;

- contribuer à l’esprit de défense.

Que font-ils ? - ils communiquent sur la Marine de manière informelle dans leur entourage ;

- ils apportent aide et soutien à la Marine pour des opérations spécifiques.

Que peut-on apprendre d’eux ?

- un comportement intègre et intellectuellement honnête ;

- une conduite citoyenne sans reproche. ;

- rétablir la vérité sur les informations diffusées par les médias, parler et faire parler juste de la Marine.

D’où leur devise : « Marine oblige ! »


U.O.R.O.I.


Créée en 1957 par Georges Bordes, sous le nom d’Union des officiers de réserve de la Réunion (UORR), l’UOROI a fêté son cinquantenaire en 2007. Parmi les milliers d’associations qui naissent chaque année depuis 1901 bien peu atteignent cet âge respectable.

Cette association indépendante affiliée à l’Union Nationale des Officiers de Réserve (UNOR) regroupe, dans la zone océan indien,  des officiers de toutes les armées (Terre, Air, Mer), de toutes les directions ou services (santé, administration, technique…),  qu’ils soient en retraite, honoraires ou servant encore dans la réserve opérationnelle ou citoyenne.

Depuis 2006, grâce à une modification de ses statuts, l’association s’est même ouverte à des membres associés, non officiers, ayant fait la preuve de leur intérêt pour les problèmes relatifs à la défense nationale.

Développer une fraternelle camaraderie entre nous, participer à l’accomplissement du devoir de mémoire, maintenir et développer l’esprit de défense et le lien Armées-nation ; tels sont nos maîtres mots, telle est notre mission, notre raison même d’exister en tant qu’association.

A un peu plus de cinquante ans, l’âge des grandes questions existentielles, le moment semble opportun de se demander si nous parvenons à nos fins, si nous remplissons notre contrat.

Avoir pu durer jusqu’ici atteste que par le passé nous n’avons pas failli et la question paraît être plutôt : « Dans cette armée qui a changé, dans ce monde qui évolue si vite, l’UOROI est elle à même de poursuivre sa mission auprès des FAZSOI notamment en leur facilitant le lien avec la société réunionnaise ? »

Notre Armée s’est, en effet, transformée ces dernières années avec :

-  la professionnalisation,

-  l’arrêt, fût-il temporaire, de la conscription qui a, de facto, supprimé tout le relais avec la Nation que constituaient les démobilisés du service national,

-  l’ « interarmisation » qui n’est plus discutée ni discutable des structures de commandement

-  les choix stratégiques d’après guerres coloniales et guerre froide qui nous conduisent à appréhender les nouveaux paradigmes de la défense nationale,

-  la création des bases de défense qui transforme en profondeur les modes de fonctionnements et les habitudes : tout est à créer et inventer dans cette formidable révolution entreprise depuis le 1er janvier 2010 dans la zone sud de l’océan indien dans le domaine des soutiens.

Dans le pays lui-même les changements sont profonds et se poursuivent sous nos yeux avec une salutaire évolution mais aussi, hélas, la tentation des voluptés de l’Etat-providence, le déclin civique et le relativisme moral qui conduit certains au refus de l’idée même de confrontation.

L’Armée, qui, en gros, n’a plus que nous comme relais dans la Nation est donc en droit de se demander si nous sommes au fait de sa modernité et si nous sommes représentatifs au sein de la communauté nationale (ou seulement de vieux fourneaux réacs)

J’ai bon espoir qu’aujourd’hui et dans le futur nous puissions répondre aux attentes légitimes de l’ « active » pour les raisons suivantes :

- le socle reste solide de nos anciens militaires de carrière dont l’engagement associatif est exemplaire. Pour certains même, les citations au combat et le sang versé font la fierté de notre union ;

- l’UOROI présente un caractère interarmées de plus en plus affirmé. Aux terriens, marins et aériens s’ajoutent des personnels des grandes directions et notamment, en nombre, des représentants du corps médical ;

- nous sommes depuis peu ouverts à la gent féminine et j’attends beaucoup de ce renouveau qui, c’est souhaitable, va se poursuivre ;

- nous avons fait une large place à la nouvelle réserve opérationnelle et citoyenne à la fois au fait des réalités militaires et ouverte au  monde tel qu’il est ;

-  avant l’heure, puisque les directives nationales sont encore à paraître, nous avons fait un pas vers les autres, sans esprit d’hégémonie, ni de bouton, ni de clocher. C’est ainsi que nous sommes en contact avec toutes les associations de l’île dont l’éthique est voisine de la notre (officiers, sous-officiers, anciens combattants, ordres nationaux) pour, le cas échéant, des actions ou réflexions communes au sein de « l’Entente Patriotique de la Réunion ».

Cette « Entente Patriotique » est une première nationale car si beaucoup en parlent ailleurs, ici elle fonctionne et agit.

QUELQUES ELEMENTS DU STATUT DE L’U.O.R.O.I. (2006)

ARTICLE 1- DENOMINATION

L’association dénommée  « Union des Officiers de Réserve de l’Océan Indien », fondée en 1957,   dont le sigle est U.O.R.O.I. est régie par la Loi du 1er juillet 1901 et ses décrets d’application.

Elle est affiliée à l’Union Nationale des Officiers de Réserve – UNOR -, association déclarée d’utilité publique (décret du 24 février 1967 – JO du 25 février 1967)

ARTICLE 2 – OBJET

Cette association a pour objet de :

1. Maintenir et développer l’esprit de défense, les valeurs qui s’y rattachent et le lien Armées-Nation;

2. Maintenir et développer, entre ses membres, la fraternelle ; camaraderie qui doit les unir pour la défense nationale;

3. Défendre les intérêts moraux et matériels des officiers, anciens officiers et assimilés, tant dans la vie civile que militaire;

4 . Maintenir l’union et la cohésion entre les officiers ;

5. Entretenir une relation privilégiée avec l’Armée d’active en mettant à sa disposition les compétences et l’expérience de ses membres ;

6. Agir, avec les organisations poursuivant les mêmes buts, pour faciliter et coordonner des actions communes;

7 . Aider au recrutement des militaires d’active et de la réserve opérationnelle ou citoyenne, par une information appropriée;

8 . Aider et faciliter la reconversion et l’insertion des militaires en fin de carrière ou de contrat ;

9. Participer à l’accomplissement du devoir de mémoire.

ARTICLE  3 – ADRESSE

3-1 Siège

Le siège de l’U.O.R.O.I est établi à :

Caserne LAMBERT  97709 SAINT-DENIS MESSAG CEDEX 9

Ce siège peut être transféré sur décision du Conseil d’Administration.

3-2 Adresse postale

L’adresse postale est : U.O.R.O.I  BP 669 97473 SAINT DENIS CEDEX

Elle peut être transférée sur décision du Conseil d’Administration.

ARTICLE  4 - DUREE

La durée  de l’association est illimitée.


CL(r) Dominique BERTRAND

Président de l’U.O.R.O.I.



UNION NATIONALE des PARACHUTISTES

SECTION LA REUNION

QUI SOMMES NOUS ?

L’association dite UNION NATIONALE DES PARACHUTISTES (U.N.P.) a été déclarée à la préfecture de police le 8 février 1963 sous le n° 63155, et reconnue d’utilité publique par décret du 11 septembre 1978. Elle est indépendante de toute attache politique ou confessionnelle. Elle a pour but d’unir tous les parachutistes français anciens combattants et victimes de guerre ainsi que les titulaires du brevet miliaire parachutiste français,notamment dans les orientations suivantes :

1 – maintenir le souvenir des glorieux services rendus à la patrie par les unités parachutistes ; conserver et défendre la mémoire de leurs morts en les proposant comme modèle à la jeunesse ;

2 - défendre les intérêts moraux et sociaux: des parachutistes et de leurs familles ainsi que des veuves et des orphelins des parachutistes morts pour la France ou en service commandé ;

3 – développer l’amitié et la solidarité au sein de a grande famille parachutiste militaire;

4 – participer au dialogue armée-nation en entretenant des liens étroits avec l’armée pour la soutenir dans sa mission de défense nationale;

5 – promouvoir une action civique et patriotique ayant pour objectif la défense de notre patrimoine et de nos valeurs ;

6 – participer à la formation morale, civique et physique de la jeunesse et, de manière plus générale, à tout objectif s’inspirant de l’esprit ci-dessus défini, notamment par la pratique des sports et en particulier le parachutisme.

M.MILLET Yves

Président UNP

Section La Réunion